Return to site

EXPérience collaborateur : et si les arts etaient la clé du succès ?

Expérience collaborateur, Expérience utilisateur : même combat.

Le concept d'expérience collaborateur vient compléter celui d'expérience utilisateur et est dans tous les esprits : il a en effet été démontré qu'un fort niveau d'engagement des collaborateurs aurait un impact direct sur la qualité de l'expérience clients (1).

Visuel : Marina Abramovic, "We are all in the same boat", 2018.

Déjà en 2016, la société Adobe envoyait un signal fort en annonçant la création d'un"Customer and Employee Experience organization", réunissant pour la première fois leurs équipes ressources humaines et leurs équipes relation clients au sein de la même entité. Récemment, un récent article dans  Forbes affirmait même : "The next competitive frontier is employee experience (EX)".

En France, le premier Baromètre de l'expérience collaborateur réalisé par Parlons RH a confirmé la place que les décideurs RH accordaient à l'expérience collaborateur : 71% d'entre eux la jugent stratégique pour leur entreprise, et 90% estiment qu'ils sont les mieux placés pour y répondre (2).

My philosophy has always been, if you can put staff first, your customers second, and shareholders third, effectively, in the end, the shareholders do well, the customers do better, and your staff remains happy. Richard Branson

L'une des missions des directions RH est donc désormais d'impulser les actions capables d'impacter positivement l'expérience des collaborateurs au sein de leur entreprise, et ce faisant, d'enclencher une chaîne vertueuse de corrélation : accroître la satisfaction des collaborateurs permet par ricochet d'accroître la performance observée et la productivité, de retenir les talents, d'impacter positivement l'image de la marque, de décupler l'implication des équipes pour développer les avantages compétitifs des produits et services qu'ils conçoivent, et in fine, de permettre une croissance durable.

L'expérience collaborateur ou l'importance du pourquoi

Reste donc à mettre en oeuvre les politiques adéquates qui impacteront directement cette si précieuse expérience collaborateur, depuis l'arrivée (onboarding) jusqu'au départ (employabilité, accompagnement), en passant bien sûr par tous les moments de vie dans l'entreprise. Bizarrement, les directions RH n'étaient que 27% en 2018 à avoir pris le taureau par les cornes avec des actions spécifiques visant à améliorer l'expérience collaborateur au sein de leur entreprise. Sans doute parce que le concept est plus complexe à cerner qu'il n'y parait.

La définition qu'en donne le cabinet Mc Kinsey est éclairante sur ce point : "We define EX as companies and their people working together to create personalized, authentic experiences that ignite passion and tap into purpose to strengthen individual, team, and company performance."

Que le terme "passion" soit associé à celui de "performance" est tout à fait remarquable : ainsi, il ne s'agit pas simplement d'agir sur les conditions matérielles, ou les attentes légitimes des collaborateurs (être estimés dans leur travail, pouvoir le faire correctement, dans un environnement matériel, technologique et psychologique sain, etc.) pour pouvoir prétendre à faire de l'expérience collaborateur un levier du succès de l'entreprise. Il faut aller plus loin. Il faut dépasser le "comment" pour s'intéresser au "pourquoi".

L'expérience collaborateur incarne ainsi le sens que nous mettons derrière le mot travail, et celui-ci est en pleine transformation :

  • d'ici 2025 les Millenials représenteront 75% de la population active et pèseront sur les contours de ce que le travail doit incarner désormais : sens, sentiment d'être utile, flexibilité, autonomie...
  • avec les technologies d'aujourd'hui, 45% des tâches que nous réalisons dans l'entreprise pourraient être automatisées : les évolutions technologiques impulsent une réinvention profonde des emplois 
  • la récente Loi PACTE propose même de changer la définition de l'entreprise dans le droit français en y associant la notion d'intérêt social de l'entreprise, et en autorisant celles qui le souhaitent à se doter dans leurs statuts d'une raison d'être.
Pas étonnant donc que les décideurs RH aient du mal à mettre en oeuvre des plans d'actions destinés à agir précisément sur l'expérience collaborateur : comment viser juste, quand ce que l'on vise est par définition mouvant et complexe.

Les Arts : allié des décideurs RH pour agir sur l'expérience collaborateur

L'amélioration de l'expérience collaborateur nécessite donc une approche entièrement centrée sur l'humain et qui soit si possible personnalisée. A la clé, la naissance de moments qui impacteront la satisfaction de chaque collaborateur : des moments qui compteront vraiment dans sa journée de travail, dans son année au sein d'une entreprise, dans sa vie professionnelle. Ce sont ces moments transformatifs qu'une direction des ressources humaines se doit d'initier et de déployer dans le temps pour prétendre impacter profondément la satisfaction, la fidélité, l'implication et la performance des talents de l'entreprise.

Les Arts ont désormais toute leur place dans les "outils" des décideurs RH. Ils permettent de se concentrer sur l'humain, et d'agir sur l'expérience collaborateur de 3 façons :

  • transformer le climat général des espaces de travail, qui impulseront ainsi une énergie nouvelle aux équipes
  • créer des expériences qui nourriront la dynamique de change management et les impératifs de transformation culturelle de l'entreprise
  • permettre à chaque collaborateur de développer certaines aptitudes et compétences clés (soft skills)

Notre graphique synthétique pour traduire la diversité des expériences et de leur impact :

Arts & Expérience collaborateur : comment ça marche ?

Axe 1 : agir sur le climat général et la qualité de vie au sein de l'entreprise

L'expérience artistique joue un rôle décisif sur la qualité de vie des collaborateurs : voir un dessin, une photographie, une sculpture, écouter de la musique, être surpris par une performance de danse ou de théâtre... Au contact de la Création, on se transforme, on réagit, on ressent, et cela agit sur notre créativité, notre niveau de bien-être, diminue le stress, nous ouvre sur le monde, sur demain, sur l'Autre.

Une récente étude (1) montre que les vertus de l'art sont massivement perçues par les collaborateurs : l'art contribue à réduire le stress (78%), incite à exprimer ses opinions (77%), et développe la créativité (64%)

(1) Etude réalisée par le Business Committee for the Arts et l’International Association for Professional Art Advisors, auprès de 800 employés de 32 companies américaines possédant des collections d’art.

Intégrer la Création dans l'entreprise, c'est aussi "ré-enchanter" les espaces de travail : les humaniser lorsque les collaborateurs n'ont plus de bureaux à eux (smart offices) ; faire des sièges sociaux un lieu de vie, et donc de destination, à l'heure du télé-travail ou des localisations à l'extérieur des grandes villes dans des zones peu animées ; exprimer les valeurs de l'entreprise et les incarner au coeur même de l'activité du quotidien.

Visuel : dans les espaces de La Compagnie, les oeuvres d'art font partie de notre quotidien, énergisant les équipes et stimulant notre créativité. Visuel : AO Kitsune, "Anku en lévitation", 2017 (Courtesy Arnaud Faure Beaulieu - Nomad Galerie)

Axe 2 : se servir des expériences artistiques comme d'une plateforme d'échanges

Que faites-vous lorsque vous sortez d'un cinéma, d'une exposition, d'un concert ? Vous en parlez ! Vous partagez vos avis et critiques, mais aussi vos émotions, vous écoutez le point de vue des autres (en général, on n'a pas vu le même film !), vous débattez. Imaginez les vertus de telles expériences de partages au sein de l'entreprise : créer des liens personnels au-delà des échanges professionnels stricto sensu, mieux connaître des personnes d'autres directions, créer une atmosphère dynamique et riche dans l'entreprise, qui peut se partager avec les clients et tout l'écosystème de l'entreprise.

Ainsi, en initiant des programmes artistiques centrés sur l'expérience collaborateur, l'entreprise :

  • développe les liens inter-personnels entre les dirigeants, managers et collaborateurs 
  • casse les silos et favorise la transversalité
  • nourrit le sentiment d'appartenance et l'attachement à l'entreprise, à travers des expériences vécues en commun 

Axe 3 : des stimulis artistiques pour faciliter la transformation culturelle de l'entreprise

Dès lors que l'entreprise est confrontée à des enjeux de transformation culturelle, l'expérience collaborateur peut être mise à mal : embarquer tout le monde après une fusion, après une crise ou dans une nouvelle stratégie n'est pas chose aisée.

Les décideurs RH peuvent alors utiliser les Arts de deux façons pour accompagner chaque collaborateur dans ces périodes de doutes ou de difficultés d'adaptation :

  • incarner visuellement les nouvelles valeurs ou idées forces de la transformation, dans les espaces de travail ou les communications internes, via des créations pertinentes qui vont donner à voir, à ressentir, à réfléchir, et là aussi, à partager : 
    Exemple : sur les murs de l'entreprise, une reproduction de la "Mona Lisa" de Jean-Michel Basquiat est là pour rappeler aux équipes que pour innover, il faut OSER, JOUER et DESACRALISER.
  • programmer des interventions inspirantes qui permettront d'acculturer les collaborateurs à de nouvelles pratiques et de challenger leurs idées reçues :
    Exemple : l'intervention du soliste David Grimal a permis de partager avec les partners d'un grand groupe d'audit, les pratiques de son ensemble Les Dissonances, qui n'a pas de Chef mais qui impose à chacun de lire la partition des autres musiciens pour donner naissance à une nouvelle interprétation de l'oeuvre jouée. 

Axe 4 : permettre aux collaborateurs de développer leurs compétences clés

Les expériences artistiques constituent une excellente plateforme d'apprentissage pour acquérir de nouvelles aptitudes et compétences clés, les fameuses soft skills désormais jugées comme indispensable au succès des organisations. L'OCDE en a récemment cité 4, devenues les 4C des entreprises performantes du 21e siècle :

  • Creativité
  • Pensée Critique
  • Communication
  • Collaboration

Pour illustrer cela, la Compagnie a réalisé 3 courtes vidéos "Etre plus flexible", "Sortir de sa zone de confort" et "Développer sa créativité" : Petits exercices artistiques à l'usage de ceux qui veulent travailler leurs "nouvelles compétences du XXIe siècle".

L'un des visuels de la vidéo "Développer sa créativité" : Mona Hatoum, "Grater devide", 2002 (Galerie Chantal Crousel

Les neuroscientifiques s'intéressent depuis une dizaine d'année à l'impact de l'expérience artistique sur le cerveau et leurs découvertes sont tout à fait éclairantes.

Se frotter à la Création permet entre autre de :

  • réfléchir et ressentir en même temps, ce qui génère d'autres types de pensées, d'interrogations, de réflexions et stimule la pensée divergente (résolution de problèmes)
  • ressentir du bien-être, impactant ainsi positivement l'expérience collaborateur au quotidien
  • activer une zone qui normalement ne s'active que lorsque l'on dort ou médite, ce qui permet d'intérioriser et de s'approprier très fortement l'expérience artistique (personnalisation et implication)

Pour aller plus loin... Les Arts pour permettre aux décideurs RH de mieux communiquer ?

Nous venons de voir que l'utilisation des Arts par les décideurs RH leur permet d'impacter positivement l'expérience collaborateur, dès lors qu'elles sont choisies avec pertinence en fonction des enjeux et des valeurs de l'entreprise.

Mais les expériences artistiques peuvent aussi générer des contenus précieux pour ce qu'il est bon d'appeler aujourd'hui : la stratégie de content marketing RH (Cf. Harvard Business Review France).Il faut en effet voir dans les expériences artistiques déployées dans l'entreprise une source inépuisable d'images, de vidéos, d'événements et d'échanges pouvant être transmis à tout l'écosystème auquel l'entreprise souhaitera faire connaître ses actions artistiques en faveur du bien-être et de l'engagement de ses collaborateurs.

Nourrissant les outils digitaux internes, les réseaux sociaux de l'entreprise et toutes les actions médiatiques ou virales que les décideurs RH voudront impulser, les Arts, par nature très visuels, joueront leur rôle à merveille : surprendre, émouvoir, éclairer, nourrir celles et ceux avec qui vous déciderez de communiquer. Et comme ce réservoir incomparable d'esthétique, d'émotion et de sens aura été préalablement retenu pour entrer en résonance avec les valeurs et la culture d'entreprise, c'est toute l'image de la marque qui sera favorablement impactée, faisant ainsi de l'expérience collaborateur un axe de contenus pour la communication externe de l'entreprise.

Les Arts, clé du succès de l'expérience collaborateur ? Oui, à condition de revoir certaines idées reçues...

Depuis plus de 10 ans, La Compagnie conçoit des programmes de performance par les Arts pour des entreprises qui doivent se réinventer, se transformer et innover durablement. Pour cela, nous sourçons toutes les disciplines artistiques (arts plastiques, musique, spectacle vivant, cinéma, mode, littérature, gastronomie...), nous les sélectionnons judicieusement pour chaque entreprise et nous les activons au sein de programmes sur mesure. Or, nous nous sommes rendus compte au fil des années, que l'adhésion et l'implication des équipes était aussi la clé du succès de nos dispositifs. Nous partageons donc les "croyances limitantes" qui empêchent bon nombre d'entreprises de faire appel aux Arts pour nourrir leur capital humain.

5 vérités qui vont à l'encontre des idées reçues :

  • L'art n'est pas une fin en soi, mais un moyen : il permet d'atteindre des objectifs et on peut même mesurer son impact. 
  • L'art ne sert pas juste à faire joli, il est utile en rendant "actif" les espaces de travail.
  • L'art n'est pas élitiste, il s'adapte à tous les goûts et à toutes les cultures d'entreprise. 
  • L'art n'est pas le fait du Prince ("notre patron aime l'art"), mais au contraire une vraie démarche collaborative, "grassroots" et transversale à toute l'entreprise.
  • L'art ne va pas de paire avec le court termisme : son efficacité se déploie dans le temps, et de façon itérative en mode test and learn afin de tenir compte de tous les facteurs humains impactés et d'améliorer en continue l'impact des expériences artistiques déployées. 

Vous souhaitez découvrir nos Programmes de Performance RH par les Arts ?

  • En savoir plus sur nos business cases inspirants 
  • Etudier comment votre entreprise pourrait agir rapidement sur son expérience collaborateur 
C'est à vous !

Ecrit par Florence Bost - Directrice de La Compagnie

Crée l'agence en 2008 après 12 ans passés dans des directions marketing, études clientèles et publicité internationale. Florence a développé une expertise à la croisée de la Stratégie, du Marketing, de la Communication et des Arts. Son rôle est de concevoir et de mettre en œuvre des solutions artistiques sur mesure et créatrices de valeur. florence@lacompagnie.paris

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK